top of page

Tribune d'Alexandre Martinelli : Pour un numérique plus sobre, éthique et inclusif

L'entretien avec Alexandre Martinelli, le CEO et co-fondateur de La Javaness, paru dans l'étude d'Eurogroup Consulting "Intelligence Artificielle et éthique des organisations : où en sont les organisations aujourd’hui ?" Téléchargez l'étude ici.


Vous avez reçu cet été le label numérique responsable niveau 2, pourquoi avez-vous engagé votre entreprise dans une telle démarche ?

A l’échelle de l’Europe, maitriser la diffusion de l’IA est une condition nécessaire pour collectivement assurer notre résilience aux crises sanitaires, écologiques, et géopolitiques et de compter, à plus court terme, dans la compétition internationale, pour dégager les ressources qui nous permettront demain, après demain, de financer notre modèle social. Dans le même temps, le numérique est un grave “centre de coût” pour l’environnement, responsable de 4% des émissions de gaz à effet aujourd’hui, potentiellement 8% d’ici 2025. Dans ce contexte de profondes mutations, La Javaness prend aussi un nouveau virage, celui de l’âge de raison, qui lui permet, après plus de 6 ans à innover grâce à la donnée et l’IA, d’entrer dans une phase d’industrialisation. L’expérience engrangée et nos efforts continus en R&D (20 000 jours hommes investis dans notre socle IA), nous permet aujourd’hui d’être un acteur de référence du développement à l’échelle de l’IA de très grandes structures règlementées comme l’AMF, RTE ou Pôle emploi. Il m’a donc semblé très important, à cette étape, de l’histoire et de notre histoire, de faire un état des lieux précis sur la robustesse notre organisation et notre niveau d’engagement pour poursuivre notre ambition de partenaire IA de confiance des grandes organisations. La démarche proposée par l’INR, m’a semblé être la plus aboutie.


Finalement, que fait-on à La Javaness pour être une organisation « numérique responsable »?

Notre programme numérique responsable est fondé sur 3 piliers : Le premier concerne notre proposition de valeur en tant qu’acteur français indépendant de l’IA : « Mettre l’IA de confiance au service de la compétitivité en Europe et des grands défis de notre temps, en permettant à nos clients de renforcer leur autonomie stratégique, tout en assurant le respect des ressources engagées et d’éviter les risques de dérives ». Lorsque nous contribuons auprès de Pôle emploi à favoriser le retour durable à l’emploi ou que nous aidons RTE à densifier ses capacités IA pour prévoir les réseaux énergétiques de demain, nous sommes évidemment mobilisés à répondre à nos engagements contractuels mais nous sommes aussi animés, en tant que partenaire d’innovation, par leur mission d’intérêt général. Ces choix sont porteurs de sens et de communauté d’intérêt, avec l’ensemble de nos collaborateurs mais aussi dans les liens très forts que nous lions avec nos clients et nos partenaires. Le second concerne les solutions que nous développons pour nos clients de manière « responsable by design ». En particulier, nous investissons recherche appliquée concerne le travail sur des algorithmes très peu gourmands en données : moins de consommation d’énergie, plus de protection des données personnelles, plus de sécurité et aussi pour l’efficacité, car souvent l’accès aux données est compliqué chez nos clients. Plus globalement, nous engageons l’ensemble de nos équipes de développement, de design, business dans des logiques d’éco-conception. Un troisième axe est celui que nous appelons notre usine IA : il s’agit de développer ce que nous appelons des accélérateurs, des composants technologiques, fonctionnels et méthodologiques réutilisables pour sécuriser le passage à l’échelle de l’IA. Par exemple, nous avons au fil de notre expérience développé un outils « maison » d’annotation des données (une étape essentielle dans l’utilisation de modèles algorithmiques), qui limite le nombre de données nécessaires en entrée. Nous venons de la mettre à disposition de la communauté libre pour essaimer les pratiques vertueuses. Notre troisième pilier concerne la qualité et la valeur de notre relation avec nos parties prenantes (clients, collaborateurs et fournisseurs) pour grandir tous ensemble sur ces sujets.

59 vues0 commentaire
bottom of page